Débats d’idées & Livres • Vera Baboun à l’Institut français

Dû à un cas de force majeure, l’Institut français de Jérusalem doit reporter la conférence de Vera Baboun ce mercredi 20 février à 19 heures.
Nous vous informerons dès qu’une nouvelle date aura été choisie. Nous sommes navrés de ce désagrément et nous vous remercions pour votre compréhension.
Nous restons à votre disposition pour toute question.
لأسباب خارجة عن القدرة، المعهد الفرنسي في القدس سيؤجل محاضرة فيرا بابون التي كانت مقررة اليوم 20 شباط الساعة 7 مساء
سيتم إعلامكم بتاريخ المحاضرة الجديد حال تحديده. نأسف على هذا الإزعاج ونشكر لكم تفهمكم
نحن على في خدمتكم للرد على تساؤلاتكم
Due to a case of force majeure, the French Institute of Jerusalem must postponed Vera Baboun’s book launch on this Wednesday, February 20th at 7pm.
We will inform you as soon as a new date has been chosen. We are sorry for this inconvenience and we thank you for your understanding.
Please, let us know if you have any question.

Rencontrez Vera Baboun, maire de Bethléem jusqu’en 2017, pour la présentation de son livre“Pour l’amour de Bethléem. Ma ville emmurée”. Rendez-vous à l’Institut français de Jérusalem – antenne Chateaubriand, mercredi 20 février à 19 heures.
Meet Vera Baboun, mayor of Bethléem until 2017, for her book launch“Pour l’amour de Bethléem. Ma ville emmurée”. See you at the French Institute of Jerusalem – branch of Chateaubriand, Wednesday February 20th, at 7pm.

Première femme à devenir maire de Bethléem, Vera Baboun a exercé cette fonction d’octobre 2012 à mai 2017. Souvent désignée sous les trois étiquettes de “femme” “palestinienne” et “chrétienne”, ces trois caractéristiques font de Vera Baboun une personnalité d’exception. Dans son livre, elle nous guide à travers les rues de Bethléem pour y découvrir une ville entourée de murs, une ville de tensions politiques mais où l’espoir se dessine pour cette femme au parcours particulier. Enseignante d’anglais à l’université de Bethléem, elle décide, en pleine Intifada, de suivre un master à l’université hébraïque de Jérusalem, ou elle enseigne avant de prendre la tête du conseil d’administration. Candidate du Fatah, son bloc remporte les élections municipales de Bethleem.

Son parcours est le reflet de multiples combats qui s’entremêlent : celui de la mère de cinq enfants dont le mari a été arrêté pour résistance passive, guidée par la foi, celui de la femme contre le carcan d’une société patriarcale, celui de leader politique contre l’occupation, le mur et ses effets collatéraux.